Body Scandals

L'empire du strip tease et de la luxure...
Forum de RPCB Yaoi
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Journal d'un bad boy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


Afficher

MessageSujet: Journal d'un bad boy   Lun 7 Nov - 7:20

Mortel ennui.

L'Oyabun m'a encore traîné dans ce club de seconde zone. Je me demande ce qu'il lui trouve, vu l'embarras du choix qu'il y a au niveau de nos propres clubs. Il m'est impossible de tout saisir de cet homme et me voilà obligé de le suivre dans cet endroit. Enfin l'attendre serait plus juste. C'est là que je me suis fait aborder par un type que les gens en général doivent qualifier de sympathique. Nous avons échangé quelques mots de courtoisie, bien qu'il semblait absolument vouloir que l'endroit me plaise et que je m'amuse. Drôle d'énergumène ce client.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Afficher

MessageSujet: Re: Journal d'un bad boy   Mar 8 Nov - 7:38

Dernier verre

J'ai bien cru que j'allais encore passer ma soirée à attendre le Boss. A croire qu'il fait exprès de m'entraîner avec lui juste pour me contrarier. Quoi que venant de lui, ça ne serait pas improbable. Le tabouret de droite au bar va finir par porter mon nom si ça continue... Malgré mon aura hostile, quelqu'un est venu m'aborder. Un hôte. Malo. Ce sont les seuls à ne pas se soucier de ce genre de mises en garde. Il a vite compris que je n'avais pas l'intention d'être un de ses clients bien qu'il était plutôt attirant. Finalement j'en ai eu marre d'attendre le vieux et j'ai laissé un autre s'en charger. Lorsque je suis sorti, l'hôte était encore là et nous sommes allés boire un dernier verre dans un de mes bars. La table doit encore se rappeler de notre passage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Afficher

MessageSujet: Re: Journal d'un bad boy   Mar 8 Nov - 8:17

Danse

Je sortais d'un rendez-vous d'affaires lorsqu'un sale type m'est rentré dedans. Je l'ai alors suivi dans une ruelle pour lui apprendre la politesse et je suis tombé sur une agression. C'était pas mon sujet de préoccupation et je me suis contenté de lui rendre la monnaie de sa pièce. Mais le jeune homme a cru que je l'avais sauvé. Selon moi il ferait mieux d'apprendre à se défendre plutôt que d'attendre l'aide hypothétique de quelqu'un. Enfin bref je l'ai raccompagné et nous avons discuté pendant le trajet. Un danseur du BS. Ce club me poursuit.
Une fois en bas de sa résidence, il m'a proposé une danse pour me remercier. Je me suis donc retrouvé chez lui. Avec le recul, je m'en serais voulu si j'avais décliné son invitation. San. On a fini dans sa chambre. Puis on s'est mis à discuter, je me suis senti suffisamment à l'aise avec lui pour le faire en tout cas. Après une bonne douche, on a mangé une pizza et on a remis ça sur son canapé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Afficher

MessageSujet: Re: Journal d'un bad boy   Mer 9 Nov - 3:37

Whisky

J'ai enfin pu m'accorder un peu de temps libre et je suis allé faire un tour en moto. Après avoir roulé pendant une bonne heure, j'ai eu envie d'aller boire un verre. J'avais bien envie de me trouver de la compagnie pour la nuit. Alors je suis allé essayé un bar. Leur whisky était dégueulasse. C'est là que j'ai fait la rencontre d'un autre amateur de cet alcool. Je lui ai indiqué que je connaissais un bar digne de ce nom et il m'a suivi.
Nous avons discuté. Et puis une fois sorti, il m'a fait une proposition plutôt enflammée. Alors je me suis retrouvé à boire un dernier verre dans le bar de son hôtel. J'ai rarement vu quelqu'un avec autant de paradoxes. Mais malgré ça, il ne m'est pas du tout antipathique. Si bien que nous avons finis par monter dans sa chambre. Et juste au moment où les choses commençaient à être intéressantes, le téléphone a sonné et il est parti précipitamment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Afficher

MessageSujet: Re: Journal d'un bad boy   Ven 11 Nov - 4:16

Probabilité

J'ai revu l'homme de la dernière fois dans un restaurant et il était accompagné. Nous nous sommes salués et sommes repartis chacun de notre côté. La probabilité de le croiser était déjà si infime, surtout dans une aussi grande ville que Tokyo. Mais le revoir le soir même et dans un de mes bars, ça tient plus du miracle. J'ai dû réparer la maladresse d'un de mes serveurs à son égart et je lui ai payé un verre. C'est là que j'ai découvert qu'il s'appelle Fukawa. Nous avons encore fini dans son hôtel et cette fois, pas de téléphone pour nous déranger jusqu'au lendemain matin. J'ai été agréablement surpris de découvrir un homme insatiable, impudique et honnête entre mes bras. Cela collait tellement bien entre nos corps que nous l'avons fait trois fois. Ensuite chacun d'entre nous est retourné à ses occupations. Dans ma poche il y avait son numéro.
Il connaissait la signification de mon tatouage, je vais devoir en tenir compte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Afficher

MessageSujet: Re: Journal d'un bad boy   Ven 11 Nov - 4:43

Intensité

Une nouvelle semaine est encore passée trop vite, certaines affaires du clan ont nécessité que j'intervienne sur le terrain. Ce soir enfin j'ai la soirée pour moi et je me suis décidé à appeler Fukawa. J'étais préparé aux possibilités qu'il ne réponde pas ou bien qu'il ne se souvienne pas de moi: c'était tout le contraire. Nous nous somme retrouvés devant un bar avec une très belle cave à vin et cela lui a grandement plu, vu l'air ébahi qu'il avait en entrant dans la cave. Notre conversation s'est terminée après un verre de vin et je me voyais déjà rentré seul chez moi. Après quelques éclaircissements, il a voulu que je l'emmène chez moi et je ne me suis pas fait prier. Une semaine d'abstinence involontaire c'est beaucoup trop. Je n'étais pas le seul à le penser et le trajet, aussi bien dans la voiture que dans l'ascenseur, m' a paru beaucoup trop long. Je lui ai fait visiter chez moi et puis nous avons enfin pu coucher ensemble. A deux reprises. C'était encore plus intense que les premières. Je n'avais jamais ressenti ça aussi fort avant. Je ne comprend toujours pas pourquoi et après concertation lui non plus. Je l'ai raccompagné et lui ai dit que c'était à lui d'appeler s'il avait envie de qu'on se revoit. La balle est dans son camps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Afficher

MessageSujet: Re: Journal d'un bad boy   Sam 12 Nov - 2:08

3 jours

C'est le temps qu'il a fallu pour que Fukawa me rappelle. Je sortais tout juste de l'hôpital à cause d'un coup de couteau à l'épaule, le membre d'un petit gang qui essaie de d'agrandir son territoire en voulant réduire le notre. Comme si on allait laisser passer ça... A cause d'un kyodai, je me suis retrouvé avec quelques points de suture. Mais ce n'est pas vraiment le sujet. J'étais agréablement surpris lorsque j'ai entendu sa voix dire mon nom. Il avait l'air d'avoir du temps libre devant lui. En tout cas il n'a pas tourné autour du pot pour me dire qu'il avait envie de me voir. Alors nous nous sommes retrouvés chez moi, car après tout j'en avais envie aussi. Après un échange de paroles qui n'avait rien de désagréable, nous avons fini par faire l'amour sur le canapé. On ne me croirait surement pas si je disais que c'était encore plus intense que toutes les autres fois, et pourtant ça l'était. A tel point qu'il a eu beaucoup de mal à se calmer. Je n'arrive toujours pas à comprendre pourquoi, peut-être que,comme le dit Fukawa, je ne devrais pas chercher à comprendre. Je l'ai porté jusqu'à mon lit et nous nous sommes endormis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Afficher

MessageSujet: Re: Journal d'un bad boy   Dim 13 Nov - 23:40

Océan

Lorsque j'ai ouvert les yeux ce matin, Fukawa dormait toujours à côté de moi. Je suis en train de m'habituer à sa présence et je pense que lui aussi. Après le petit déjeuner, je suis allé sur la terrasse et il m'a rejoint. Nous avons fini par y faire l'amour. Je n'avais jamais désiré personne comme lui je le désire, c'est déstabilisant. Ensuite je l'ai emmené faire un tour en moto et il n'était pas du tout rassuré. L'océan. Lui qui voulait un endroit calme où personne ne pourrait nous voir ensemble, ce petit restaurant perdu au beau mileu d'une route côtière était un choix très judicieux. Le repas s'est déroulé les pieds dans le sable et ces derniers ont terminé dans l'eau. L'ambiance est totalement retombée lorsqu'il m'a fait remarquer une chose que je ne voulais pas voir. Sur le trajet nous avons alors discuté, il était étonnament bien plus bavard. Fukawa est conscient, tout comme moi, que nous n'avons, de par nos situations respectives, aucun avenir ensemble. Je lui ai dit que c'étaitt parce qu'on le savait qu'on s'était montré moins prudent. Pourtant les faits sont là.
L'orage a grondé à quelques kilomètres avant chez moi. Trempés et frigorifiés, nous nous sommes douchés. Je me rappelle être allé sur le canapé et puis plus rien. Quand je me suis réveillé, j'étais dans mon lit et Jun était à côté de moi, m'attendant avec des médicaments. La fièvre avait pris le dessus sur la résistance de mon corps. Je me suis rendormi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Afficher

MessageSujet: Re: Journal d'un bad boy   Dim 13 Nov - 23:55

Amant

La fièvre a fini par tomber, grâce en grande partie à Jun qui m'a, semble-t-il, veillé toute la nuit. Je l'ai trouvé endormi assis sur le sol, les bras et la tête sur mon lit. Il m'a ensuite proposé de prendre un bain et je n'ai pas refusé, parce que ma peau moite était désagréable. Sans doute aussi parce qu'un bain ça détend énormément et j'en avais bien besoin. Le silence a longtemps régné dans la pièce, lui comme moi profitions de ce moment de paix, de proximité. Je sais qu'il ne me dira pas ce que je veux savoir sauf si je le lui demande ou si je le lui fais dire. J'ai alors amorcé la conversation. Après quelques questions bien amenées, j'ai pu enfin poser l'essentielle. Il m'a répondu que j'étais pour lui quelque chose entre l'amant et le compagnon. J'en suis resté silencieux parce que j'étais content d'entendre ça. Il a alors osé me retourner la question. Ma réponse ne regarde que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Afficher

MessageSujet: Re: Journal d'un bad boy   Mar 15 Nov - 7:51

Silence

Jun est encore venu chez moi aujourd'hui. Nous n'avons pas pu réfreiner cette vague de désir puissante qui monte subitement en nous dès que nous nous voyons. Nous nous sommes étreint sur le tapis du salon. C'était torride et fougueux, plus je goûte à ses sensations et plus j'ai l'impression que je ne pourrais bientôt plus m'en passer. Faire l'amour avec lui est devenu comme une drogue, rien que de l'écrire je sens ma peau chercher la sienne. Pour une fois, ce n'est pas moi qui ai parlé le premier mais lui. Au cours de la conversation, nous nous sommes rendu commpte que nous connaissions le même club d'hôtes. Je sais qu'il n'a pas de compte à me rendre et moi non plus, s'il s'était contenté de cette brève réponse affirmative, je serais passé à autre chose. Pourtant ce fut loin d'être le cas et ce qu'il a sous-entendu après m'a refroidi au plus haut point. Lorsque je suis sorti de la douche, je lui ai dit de rentrer chez lui. On ne s'est donc pas revu depuis plusieurs semaines. J'ai dû me rendre en Chine pour conclure un accord et suis donc parti un bon mois. Mais toujours aucune nouvelle. Peut-être que c'est mieux ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Afficher

MessageSujet: Re: Journal d'un bad boy   Jeu 17 Nov - 16:04

Ivresse

J'étais dans le fameux bar à whisky lorsque mon téléphone a sonné. Le temps que je le sorte de ma poche, la personne avait raccroché. C'était Fukawa. J'en ai conclus qu'il s'agissait d'une erreur, car s'il avait réellement voulu me joindre, il n'aurait pas raccroché si vite. Le barman recommmença à me charrier pour avoir fait les gros titres avec une superbe femme (s'il savait que c'était la fille du boss et qu'elle n'aime que les femmes, ça le ferait beaucoup moins rire...). La sonnerie de mon portable résonna encore et jusqu'au bout cette fois. J'ai donc décroché. Il y a d'abord eu des grésillements, des bruits sourds et un souffle lointain. Fukawa s'est alors mis à parler tout seul, il était ivre mort, au point de croire qu'il entendait des voix, en l'occurence la mienne. Il a dit tout un tas de choses, mais j'ai fini par raccroché. Les paroles d'une homme saoul n'ont aucune valeur à mes yeux. Je suis reparti avec un type et on est allé chez lui. J'ai bien l'intention d'en finir avec tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Afficher

MessageSujet: Re: Journal d'un bad boy   Jeu 17 Nov - 16:17

Sentiments

C'était déjà l'après-midi et je dormais encore, après cette soirée un peu trop arrosée et un manque de sommeil flagrant. J'ignorais qui pouvait sonner à la porte, c'était étrange à bien réfléchir car peu connaisse cet endroit. Ma tête était cependant encore trop dans le gaz pour s'en rendre compte. Je décrochais le combiné et là, un flot de mots incessant me submergea jusqu'au plus profond de mon être, faisant sortir de moi tout ce que j'avais essayé en vain d'oublier.

Spoiler:
 

Je me suis précipité à l'extérieur et je suis allé le chercher, poussé par des ailes invisibles. Et puis nous avons fais l'amour, comme si c'était la première fois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Afficher

MessageSujet: Re: Journal d'un bad boy   Dim 27 Nov - 6:55

Lettre

Jun est sorti de chez moi en me posant une espèce d'ultimatum. Après m'avoir annoncé comme ça,du jour au lendemain, qu'il comptait partir à la campagne avec son fils et que si je veux qu'on soit ensemble, je dois me manifester auprès de lui avant demain 22h. Comme si j'allais faire un truc pareil. Je suis un yakuza avant d'être un homme, le boss m'a élevé, je ne vais pas quitter tout ce que j'ai pour ça. La vérité c'est que je pourrais le faire, pour lui. Mais depuis que sa femme n'est plus de ce monde, je m'étais imaginé que ça lui ferait un poids en moins sur les épaules. Au lieu de ça, j'ai vu qu'il en était affecté et au lieu de le soutenir, la jalousie m'a envahi et aveuglé. Cette femme a gagné, je n'ai jamais eu réellement ma place dans la vie de Jun, à présent je ne l'ai définitivement plus.
Je n'ai donné aucune nouvelle et la journée a été suffisamment occupée pour que je ne pense pas à ma vie privée. Avant de rentrer j'ai bu et me suis endormi. Le lendemain, alors que je regardais mon courrier dans la voiture, j'ai trouvé une lettre étrange. Mon nom était écrit dessus à la main, je n'en connaissais pas l'écriture. Pas de timbre non plus. Je l'ai donc ouverte.

Spoiler:
 
Je crois que tout est dit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Afficher

MessageSujet: Re: Journal d'un bad boy   Dim 27 Nov - 14:35

Retrouvailles

Il s'est passé plusieurs jours et de nombreuses choses avant que je ne réussisse à arriver aux abords de cette maison isolée et calme. Je suis resté quelques instants à la contempler, hésitant longuement avant de me servir de la clé pour ouvrir le portail. Pourtant il fallait bien que j'en ai le coeur net et je me suis approché telle l'ombre mal en point que j'étais. Jun était là, sur la terrasse. Il ne m'a pas reconnu tout de suite. J'ai tremblé une fraction de seconde, imaginé le pire. Puis il s'est approché de moi et m'a invité à entrer. Et je l'ai pris entre mes bras, parce qu'il n'y a que comme cela que j'ai l'impression d'être chez moi. Il m'a tellement manqué. J'avais tellement envie de le voir, le sentir, le toucher, l'embrasser. Je ne veux plus jamais être séparé de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


Afficher

MessageSujet: Re: Journal d'un bad boy   Dim 27 Nov - 14:47

Regard

La joie fut de courte durée. Nous nous sommes enlacés la nuit de mon arrivée et depuis plus rien. Pas même un regard. Jun passe tout son temps entre son travail et son enfant, si bien qu'il ne me voit plus que lorsqu'il va se coucher et qu'il fait de moi son traversin. Je déteste ça. Pourquoi suis-je venu ici? Pour le retrouver bien entendu, mais pas pour fonder une famille ou encore remplacer sa femme. Mon esprit et ma raison s'en trouvent totalement déroutés, blessés. Moi qui ai tout quitté pour le rejoindre, je n'ai plus aucun repère.
J'ai fini par aborder le sujet et j'ai regretté de l'avoir fait lorsqu'il s'est justifié. Ses mots m'ont profondément meurtris et je lui ai annoncé que je partirais le lendemain comme il le souhaitait. Une fois dans la chambre, je pensais être tranquille mais cela ne fut pas le cas. Jun me suivit et la dispute continua. C'est ainsi que j'ai fini par lui dire toutes mes pensées, mes doutes, moi qui déteste me montrer faible devant quelqu'un j'avouais tout devant lui. Heureusement mon amant a fini par comprendre et nous nous sommes réconciliés, de la plus belle façon qui soit. Plusieurs fois, pour être sûr que la page avait été tournée.
Je suis vraiment dingue de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Afficher

MessageSujet: Re: Journal d'un bad boy   

Revenir en haut Aller en bas
 

Journal d'un bad boy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr
» Journal de Hermione Blake
» Journal d'un archéologue [PV]
» L’après Gousse se négocie déjà (source : journal Le matin)
» Who Cares About Haiti? From Wall St journal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Body Scandals :: Journaux intimes :: 2011-